Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

les deux chapitre publiés, le chapitre 16 intitulé "mano a mano" et le chapitre 17 ("les canons de Siautelle") s'offrent soius deux jours différents, mais voisins : le premier renvoie à la mémoire de Slobi pour identifier notre ami Hussein, comme il est devenu un chef de guerre bosniaques, ses exploits passés, contre des chars serbes alors victorieux, conquérants et destructeurs, jusqu'au jour où un changement de stratégie, une certaine efficacité dans le commandement et donc dans la détermination d'un chef, peut les vaincre, tandis que "les canons de Siautelle" présentent la puissance occidentale en action, sans forcer le talent des armes modernes mais qu'une absence de volonté politique avaient réduites au silence, laissant les "marmes lourdes" serbes, maîtresses de Sarajevo.

 

Au-delà de ce constraste, le chapite 16 est proprement inventé maus j'espère que quelque chose de ce genre a pu se produire, tandis que le chapitre 17 illustre le sursaut anglo-français lors de la "bataille du Mont Igman" qui faisait la une des journeaux à l'époque. 

Tag(s) : #UPCDM

Partager cet article

Repost 0