Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui a vu Shoah, de Claude Lanzmann ?

Ou plutôt qui ne l'a pas vu (9 heures tout de même) et qui ne se souvient de ce paysan polonais qui ajoute son doigt sur sa gorge au passage de convois de la mort, se dit que, décidément, les polonais ont bien mérité leur sort.

Dans cette veine, il y a des auteurs incontournables, Elie Wiezel et La nuit, Primo Levi et Si c'est un homme, Wiezel à Auchwitz puis Buchenwald, Primo levi à Auschwitz, qui narrent l'inénarrable ; sur les camps de concentration il y a le livre de Georges Semprun, L'écriture et la Vie et son expérience de Buchenwald, comme déporté politique ; il est d'ailleurs invraisemblable d'imaginer qu'ils ont pu se croiser...

Il y a aussi le tout récent Jan Karski de
Yannick Haenel.

Au-delà de la polémique, qui porte à la fois sur les conditions de publication de l'ouvrage et sur le personnage même de Jan Karski, mort en 2000,
polémique nourrie notamment par Claude Lanzmann, l'intérêt porte moins sur la réalité de l'ouvrage. que sur les points d'interrogation qu'il soulève.

Jan Karski était, ou aurait été, membre de la résistance polonaise et aurait été un messager, chargé en 1942 par deux juifs du Ghetto de Varsovie, de témoigner et d'alerter le monde sur l'extermination dont ils étaient les victimes dans l'ignorance (1942) puis la passivité (1943) voire la complaisance ou la complicité (1944-1945) des alliés, se rendant à Londres puis à Washington, dans l'indifférence générale notamment de Roosevelt et publiant un livre en 1944 racontant tout cela. Il aurait ainsi "visité" le Ghetto de Varsovie sous la conduite de ses deux mandants, puis un camp de concentration, déguisé en gardien ukrainien (il dit estonien dans son livre de 1944).

Au-delà de cette réalité ou de l'invention, le livre et la vie de Jan karski, qui apparaît d'ailleurs dans le film de jacques lanzmann, est de mettre le doigt sur la question de l'action, ou plutôt de l'inaction, des alliés sous le prétexte de soucis purement militaires dans la conduite de la guerre.


Tag(s) : #témoignages

Partager cet article

Repost 0