Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

apres guerreAprès-guerre, Une histoire de l'Europe depuis 1945 : un livre, une somme plus exactement, écrite par un anglais, Tony Judt, hélas décédé cet été, qui trace la voie de la première histoire globla de l'Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Il commence en 1945 et s'achève en 2005, soit 70 ans d'histoire de l'Europe passée au peigne fin d'une écriture et d'une culture politique et historique exceptionnelle.

 

L'europe décrite c'est celle détruite par la "guerre de 30 ans" commencée en 1914 et achevée dans les décombres de Berlin qui doit tout recommencer, face aux deux géants que sont les USA et l'URSS, les grands vainqueurs de la guerre, sur tous les plans, territoriaux, politiques, économiques, moraux, etc.

 

Comment ce qui reste de l'Allemagne et ne se conçoit que sous la forme de Zones d'occupation, peut-elle réussir la transition du nazisme, la "dénazification", ratée d'ailleurs, comment la France peut-elle espérer renaître de cendres fumantes, comment l'Angleterre ruinée et dépassée par son ancienne colonie peut-elle exister, comment les ce qu'on va appeler pendant cinquante ans les "pays de l'Est" par une homotécie politique qu'ils reprocheront fortement à l'Ouest, vont-ils s'adapter à la présence de l'Armée Rouge et le passage vers le communisme dans ces pays, comment le continent même va-t-il supporter les déportations, les déplacements de populations massives (qu'on largement oublié aujourd'hui), les populations de souche allemande expulsées des pays où ils vivaient, des Sudètes, on s'en doute, à la Roumanie ou la Russie, et bien entendu la Pologne, les polonais, les hongrois, les toumains, les grecs, comment cet enchevêtrement de peuples pourra-t-il survivre, en tant que peuples, en tant que résidants d'un continent naufragés, l'Europe, comme ce continent peut-il survivres après les horreurs d'une guerre inhumaine, après les comprimissions, les lachetés, les collaborations, les crimes de guerre et surtout la Shoa ? Telles sont, entre autres, les questions qu'aborde Tony Judt, au début de ce livre, pour décliner, sur un mode narratif, l'histoire de cette Europe morte, sa rennaissance miraculeuse et en tous points fantastiques, sa division, les méfiances contre l'Allemagne, le Rideau de Fer, le Mur de Berlin, toutes les petites catastrophes qui agitent le continent, jusqu'aux guerres de Bosnie et du Kosovo, la contruction européenne, évoquée avec une maestria rare, l'évocation des grandes idées qui agitent les milieus intellectuels et les salles de presse, les grands bouleversements économiques, pris dans chaque pays, avec une justesse qui force le respect. Tout ce qui a été écrit de pertinent, Tony Judt l'a lu et digéré, ce que l'on peut vérifier notamment lorsqu'il évoque les questions purement française, ce qui donne confiance pour l'évocation de tout le reste.

 

Rien n'est laissé de côté, aucun sujet n'est écarté, le tout dans ce style si anglais qui ne se départit jamais d'une dose d'humour et de flegme.

 

Un livre exceptionne, mille pages quand même qui supposent un peu de temps mais qui se laissent lire de bout en bout.

Tag(s) : #histoire

Partager cet article

Repost 0